Je l'aime trop et j'en souffreIl est évident que l’amour est un sentiment puissant qui donne des ailes et qui est capable de vous faire déplacer des montagnes pour celui ou celle que vous aimez. Il y a bien entendu des tonnes de choses positives à dire sur l’amour ou du façon plus personnelle sur les sentiments que vous pouvez avoir pour votre partenaire. Cependant, dans certaines situations, cet amour ou plutôt cette passion dévorante peut aussi vous faire du mal voire même devenir source de tensions dans le couple. A quel moment ? Lorsque l’on en vient à se dire je l’aime trop et que l’on sent que l’on bascule dans une forme d’addiction affective. En effet, ce n’est jamais bon signe car non seulement vous en souffrez mais en plus cela provoque un déséquilibre dans la relation.

Comment expliquer que l’on soit trop amoureux ou trop amoureuse ? Pourquoi un amour excessif peut-il être dangereux ? Faut-il éviter d’aimer pour rester heureux(se) ? Il est vrai que l’on se pose des tas de questions dans cette situation et que l’on ne sait pas quoi faire. Trouver l’équilibre entre amour et raison n’est pas toujours simple surtout lorsque les sentiments s’en mêlent et que l’on a du mal contrôler ses besoins affectifs.

Pour arrêter de trop aimer sa moitié et d’en souffrir, un travail sur soi va donc être nécessaire afin d’apprendre à gérer ses émotions et à ne pas en demander trop à son/sa partenaire. Le fait de savoir comment gérer ses sentiments et ne pas laisser l’amour prendre le dessus va vous aider à avoir une relation plus équilibrée. Le but n’étant pas de ne plus aimer votre partenaire mais de ne pas vous oublier dans la relation et donc ce cesser de vous dire je souffre trop en amour. Désormais votre épanouissement sentimental doit être au centre de votre vie et je vous donne 3 clés dans cet article pour y parvenir. Pour aller plus loin, retrouvez ma formation pour vaincre sa dépendance affective ici, ou dans l’espace développement personnel de ma boutique.

Comment en arrive t-on à aimer trop ? 

Tout d’abord j’aimerais attirer votre attention sur un aspect, notamment si vous vous répétez régulièrement je l’aime trop et que vous vous demandez quoi faire pour y remédier. Je ne veux pas que vous interprétiez de la mauvaise façon mon message car l’objectif de cet article est de vous aider si vous vous sentez mal parce que vous ne parvenez pas à contrôler vos réactions. Il ne faut surtout pas avoir peur d’aimer et craindre d’être en couple. Ces lignes ne sont pas rédigées pour vous empêcher d’avoir des sentiments et ne pas avoir de relation passionnelle avec celui ou celle que vous aimez, mais au contraire pour être encore plus heureux ou heureuse dans votre vie à deux.

Et je ne veux pas m’arrêter là. Je souhaite qu’en plus d’être heureux ou heureuse dans votre vie sentimentale vous soyez également bien dans votre peau et épanouie dans votre vie personnelle. L’accomplissement de soi est essentiel !

Se dire je suis trop amoureux ou je suis trop amoureuse est généralement signe que quelque chose ne va pas dans le couple mais que vos sentiments vous empêchent d’agir. Prenons, un exemple que je retrouve souvent lors de mes coachings. J’accompagne des hommes et des femmes qui vivent avec quelqu’un qui ne fait aucun effort.

Ils/elles sont les premiers à me dire : « Je ne devrais pas accepter cela, je devrais prendre de la distance, il/elle ne me mérite mais je n’y arrive pas ». Peut être pensez vous exactement la même chose. Alors pourquoi est-il difficile d’agir ? Tout simplement parce que l’amour est trop fort et vous craignez que votre moitié vous aime moins ou alors que des crises surviennent dans votre couple parce que vous vous plaignez et que vous souhaitez que des choses changent. En effet, être trop amoureux ou amoureuse rend aveugle ou inactif(ve) ce qui entraîne des déceptions amoureuses.

Toutefois, dans ces situations, il est délicat de parler d’amour, en effet, dans la plupart des cas il s’agit ni plus ni moins que de dépendance affective. En effet, même si ce terme peut effrayer il faut l’utiliser quand c’est nécessaire. Le fait de baser son bonheur en fonction d’une autre personne, le fait de faire des compromis qui rendent malheureux/ses, le fait de se laisser faire alors que vous avez envie de vous imposer est signe qu’il s’agit davantage de dépendance que d’amour. Et vous devez lutter contre ce phénomène parce que c’est dans ces moments là que la relation vous fait du mal.

Prenez conscience que trop aimer est dangereux !

Quand l’amour est présent, on se comporte de la bonne façon car on fait preuve d’attention, de complicité et l’on protège sa moitié. Par contre lorsque l’on est trop amoureux ou que l’on en vient à se demander suis-je dépendante affective, c’est que quelque chose cloche. Certaines personnes vont même jusqu’à affirmer je souffre dans mon couple pourtant on a tout pour être heureux.

aimer trop peut détruire le couple

En effet, si vous vous dites J’aime trop mon homme ou ma femme, il est probable qu’il existe un déséquilibre et vous mettez par conséquent votre couple en danger, et cela pour 4 raisons :

1/ Soit vous en demandez trop à votre partenaire.

2/ OU alors vous avez un comportement trop needy (reportez vous à cet article pour comprendre le sens du terme needy).

3/ Vous souffrez et il n’y a donc plus d’épanouissement, ce qui est tout de même la base d’une relation sentimentale.

4/ Vous ne vous sentez pas à la hauteur et vous mettez votre moitié sur un piédestal.

A force de penser négativement et/ou d’avoir ce type de comportement, votre relation de rêve risque de se transformer en un amour toxique. Si ce n’est pas déjà le cas… En effet, en se comportant ainsi, le risque est de faire fuir son chéri. Aimer trop fort va pousser votre homme ou votre femme à prendre de la distance et il/elle ne fournira pas les efforts nécessaires. C’est pour cette raison que vous avez peut l’impression que c’est un amour unilatéral.

Il faut avoir à l’esprit que le fait d’agir contre ce phénomène va vous permettre de retrouver une forme de bien être dans votre vie personnelle mais également dans votre vie de couple. Arrêtez donc de vous dire je l’aime mais j’ai peur ! C’est en trouvant un équilibre personnel et en sortant de cette dépendance néfaste que vous allez redonner un second souffle à votre histoire. Et heureusement c’est possible à condition d’être prêt(e) à mettre en place un changement véritable et à vous investir réellement pour cela.

Je l’aime trop, comment réajuster mes sentiments ? 

Le but n’est pas de ne plus aimer ou de moins aimer. En effet quand on se dit je l’aime trop, il y a souvent ce réflexe qui consiste à vouloir ne plus rien ressentir du tout. L’objectif n’est pas de mettre de côté la relation amoureuse et de rester célibataire mais plutôt d’arrêter de se dire je souffre d’amour et par conséquent de vivre des moments forts ainsi que d’apprécier les moments passés à deux.

Il est donc important de se focaliser sur la véritable problématique et donc sur la façon de vaincre sa dépendance affective ou de vaincre sa jalousie maladive. En effet, ne vous trompez pas de cible, votre problème n’est pas la relation amoureuse ou votre partenaire. Le vrai problème est donc la raison pour laquelle vous vous dites je suis amoureuse et je souffre et concerne donc votre addiction sentimentale.

Pour lutter contre ce ressenti et la sensation de trop aimer un homme (ou une femme), Il faut que vous preniez conscience de l’importance de conserver son indépendance dans la relation.  Il est également indispensable que vous arriviez à trouver du bonheur sans forcément qu’il/elle soit présent(e) à vos côtés. Je ne parle pas de rupture mais plutôt de construire votre vie personnelle.

Pour cela, vous allez devoir vous trouver des activités qui vous plairont, vous aurez également pour mission d’élargir votre cercle social et vous pouvez aussi vous investir davantage dans votre vie professionnelle ou avoir de nouveaux projets. Tout ce qui va vous permettre de retrouver davantage d’autonomie sentimentale doit être mis en oeuvre. Travailler sur ces 3 aspects permettent d’avoir une meilleure confiance en soi en amour.

En amour, vous avez parfois le mauvais réflexe de négliger tout ce que vous faisiez avant de rencontrer la personne qui partage votre. Résultats, vous en arrivez à vous dire « je souffre trop » tout simplement parce que vous n’avez plus d’éléments, si ce n’est votre partenaire, pour vous permettre de connaitre le bonheur.

Cela passe par le fait de garder son jardin secret, de ne pas se montrer acquis(e), et d’être autonome. C’est essentiel pour pouvoir aller de l’avant et montrer une nouvelle image à votre conjoint(e). A cette occasion, vous ne devez donc pas craindre de prendre de la distance avec votre moitié car cela vous aidera dans votre démarche. Il va de soi que durant cette période vous devrez communiquer sinon votre partenaire risque d’être surpris(e).

Tout un processus est mettre en place ou à reprendre et c’est pour vous guider dans cette étape pleine de changements que j’ai créé la formation pour vaincre la dépendance affective en 21 jours, évoquée en introduction.

Etre dépendante de son homme ou dépendant de sa femme crée un déséquilibre et dès aujourd’hui je veux que vous preniez conscience des changements à mettre en place. Pour cela, le premier exercice à mettre en place concerne l’élaboration d’un plan d’action. Pour cela, vous allez devoir prendre une feuille et un stylo et notez les actions que vous allez mettre en place pour faire évoluer les choses durant les prochaines semaines. Mais après l’analyse viendra la phase plus active et vous allez devoir  réaliser au moins une action par jours, pour VOUS !

Voici quelques exemples d’activités pour combler le manque que vous risquez de ressentir :

Faire une randonné seul(e) ou avec des amis

Inviter vos proches au restaurant

Faire du shopping

Faire du sport

Sortir avec vos enfants

Boire un verre avec des collègues après le boulot

Tester un nouveau sport

Cuisiner un nouveau plat

Tous ces exercices vont vous aider à vous sentir mieux et à relever la tête de votre côté afin de vivre des moments de bonheur sans avoir besoin d’être en couple. Le but n’est pas de ne plus rien vivre avec sa moitié mais de penser à votre vie avant tout. Moins de messages, moins d’attention, votre priorité c’est vous maintenant !

 

Amicalement

Le coach quand je l’aime trop

Alexandre Cormont