Baby clashQuoi de plus merveilleux dans une vie de couple que l’arrivée d’un enfant ? Une famille se constitue, le foyer passe de deux à trois personnes. Pourtant, l’équilibre présent jusqu’à maintenant s’en trouve régulièrement perturbé et un problème de couple peut survenir.

En effet, selon certaines études, 10 à 15% des couples se séparent dans les deux premières années suivant la naissance du premier enfant et cette proportion augmente jusqu’à 25% après 5 ans. La séparation après une naissance est un phénomène inquiétant à qui l’on a même donné un nom. Après le baby blues et la dépression post partum qui sont deux types de dépression possible après un accouchement, voici le Baby Clash : la séparation après l’arrivée de bébé.

Beaucoup d’enfants en bas âge vivent avec des parents séparés et malheureusement cette tendance augmente continuellement. Pour un Papa aussi bien que pour une Maman, il est douloureux d’en arriver à une séparation et de ne pas pouvoir profiter de son enfant au quotidien car au-delà de perdre son partenaire, c’est aussi la désolidarisation d’une famille qui s’opère et la privation de pouvoir profiter librement de son enfant ainsi que de le voir grandir de jour en jour. Cette période s’avère donc être un révélateur de solidité pour les jeunes parents.

Quel équilibre indispensable doit-on garder au sein du couple pour éviter le Baby clash ? Comment en sortir si le couple part à la dérive ? Comment se comprendre l’un et l’autre ? C’est ce que nous allons voir dans cet article qui concerne un sujet peu abordé mais trop fréquent dans la société actuelle.

Comment se matérialise le Baby Clash ?

Suite à la naissance d’un enfant, même les couples en apparence les plus solides peuvent se trouver menés à rude épreuve. Pour certains d’entre eux c’est un révélateur de carences sur des points essentiels qui génèrent un couple durable et qui n’étaient pas suffisamment présents au préalable, et pour les couples où tout allait bien, qui paraissaient inséparables, l’arrivée d’un bébé est une perte de repères qui peut s’installer.

Quand bébé est là, si certains équilibres ne sont pas respectés, la passion, le bonheur, les sentiments dans le couple, peuvent peu à peu s’éteindre. C’est une relation différente qui s’installe alors, où on peut assister à un renvoi permanent d’émotions négatives entre Papa et Maman. Des disputes, des reproches, la perte d’estime de l’autre… C’est cette situation de déclin qui mène au baby clash et donc régulièrement à la séparation des parents ou au mieux à un couple malheureux qui perdure dans le temps.

Mais est-ce le mieux ? Pas réellement : il est certain qu’un enfant sera plus heureux de grandir au milieu de son papa et de sa maman, qu’il sera potentiellement plus stable et qu’il pourra dans sa vie future s’identifier socialement plus facilement par rapport au couple parental dans lequel il a grandit… mais uniquement si les deux parents sont heureux d’être ensemble.

3 points à absolument entretenir dans un couple avec enfant !

Il existe 3 règles pour éviter le baby clash que je vais développer ici : la communication, la renaissance de la complicité après l’accouchement et le fait de s’accorder du temps pour soi.

La communication (orientée sur autre chose que bébé !)

Entretenir une bonne communication dans le couple est un point essentiel pour les couples durables. Mais après l’arrivée de bébé, certaines difficultés peuvent apparaitre. Il devient le centre d’intérêt principal et les sujets de conversation sont régulièrement orientés vers lui, ce qui est normal.

Toutefois, il est important (une fois que bébé est couché par exemple) de se retrouver et de rétablir une communication différente en parlant chacun de sa journée, des projets futurs, de l’organisation des prochains weekend ou encore du ressenti de chacun. Ainsi, vous continuerez à transmettre des émotions à votre partenaire.

Réorganiser sa complicité pour éviter les problèmes de couple après une naissance

La complicité qui était présente avant la naissance de bébé peut difficilement rester similaire par la suite. Vous aviez l’habitude de faire des soirées, d’aller au restaurant, au cinéma quand vous le souhaitiez… Mais avec bébé ceci peut particulièrement être déstabilisant, surtout pour les couples d’un naturel très actif. Néanmoins il est parfaitement possible (et plus que nécessaire) de maintenir une excellente complicité entre les partenaires !

Une activité sportive en amoureux, un restaurant de temps en temps, un moment d’évasion… si vous avez la chance d’avoir votre famille à proximité, n’hésitez pas (et ne culpabilisez pas !) de leur laisser bébé le temps d’une soirée ou d’un weekend. C’est essentiel pour vous de vous retrouver et pour les grands parents (par exemple) de pouvoir passer un moment avec leur petit fils ou leur petite fille. Ils en seront toujours enchantés et ne vous inquiétez pas, quelques recommandations d’usage avant de laisser votre bout de chou et ils s’en sortiront et s’en occuperont à la perfection.

La preuve en est, vous êtes vivant aujourd’hui ! Si vous n’avez pas de famille à proximité, faites-vous recommander une Baby-Sitter et sortez vous aérer au cinéma, au restaurant ou dans une soirée entre amis. Sans oublier les activités que vous pouvez faire chez vous comme cuisiner ensemble, faire une partie de jeux vidéo, un jeu de société… Il existe de multiples possibilités qui s’adaptent à chaque situation ; il est primordial de se retrouver juste à deux de temps en temps.

Ne pas oublier de s’accorder du temps pour soi

C’était déjà nécessaire avant, mais encore plus maintenant ! Il est très important de pouvoir garder des moments pour soi, sans bébé et son conjoint. Avoir une activité sportive ou culturelle régulière, aller voir ses amis, se promener… Il ne faut pas hésiter dans les moments qui y sont favorables et quand l’emploi du temps de chacun le permet à se mettre en retrait du quotidien. D’autant plus pour les jeunes mamans car l’enfermement peut parfois conduire à une sorte de déprime qui entrainera des problèmes de couple après la naissance.

N’oubliez pas Mesdames qu’au-delà d’être des mères de famille, vous restez avant tout des femmes et il est important de continuer à entretenir votre féminité. Votre quotidien, dans les premiers mois de bébé, est souvent bien plus bouleversé que celui des papa. Vous restez à la maison avec bébé en attendant avec impatience que votre compagnon rentre du boulot… et bien n’hésitez pas à déléguer de temps en temps à Papa et à vous occuper de vous.

Vous aussi messieurs accorder vous du temps, mais la priorité dans l’équilibre du couple est d’en faire profiter vos femmes car un congé maternité c’est loin d’être des vacances ! Pour en savoir plus sur cette notion d’équilibre, tout est expliqué dans le livre 35 règles pour sauver son couple.

Conseils pour les Mamans afin d’éviter une rupture après l’arrivée de bébé

La naissance d’un enfant n’est pas perçue de la même manière par un homme que par une femme. Etre Papa ça s’apprend et un couple avec bébé est totalement chamboulé. Les Mamans d’aujourd’hui sont souvent très documentées quand le poupon arrive, ce qui n’est pas toujours le cas des papas. Alors essayez d’être compréhensives (dans la limite du raisonnable) et investissez vos hommes dans leur apprentissage. Montrez-leur comment donner le gérer la naissance d'un bébébain, changer bébé… et surtout laissez-le participer même si tout n’est pas parfait au début !

Et le meilleur moyen pour qu’il s’investisse, c’est de le laisser seul avec bébé. C’est là qu’il apprendra le mieux et qu’il pourra par la même occasion créer une complicité avec son enfant. Mais gardez tout de même un œil sur lui, juste au cas où, ça évitera les disputes inutiles ou les polémiques sur la raison des fuites de la couche !

Autre point essentiel, c’est qu’il est souvent entendu de la part des papas qu’ils ne trouvent plus leur place et qu’ils ont l’impression que bébé les a totalement remplacé. Cette situation de carence affective ou du moins de ressenti est douloureuse à vivre. Alors n’hésitez pas, lors des moments de calme à vous occuper de vos conjoints, ce qui les rassurera à coup sur !

Conseils pour les Papas afin d’éviter le Baby Clash

Pour vous Messieurs, il est important aujourd’hui d’incarner la génération de pères modernes et dynamiques. Et ceci commence dès l’annonce par votre femme de sa grossesse. Documentez vous sur un maximum de sujets (bain, couches, sommeil, nourriture…) afin d’être prêts dans la théorie. Je vous encourage aussi à suivre avec votre compagne les cours de préparation à l’accouchement.

Certains vous seront très utiles dans la pratique, d’autres sont plus destinés aux femmes mais ils peuvent aussi être très instructifs pour vous. Et quand bébé est là, soutenez votre femme. Déchargez là au maximum des tâches ménagères, des choses concernant le petit ou la petite. N’hésitez pas à prendre des initiatives comme aller changer sa couche sans que ce soit un débat, mettre bébé en pyjama, vous lever la nuit pour le biberon ou dans le cas où votre compagne allaite, à aller chercher votre enfant et à lui apporter pour qu’elle n’ait pas toujours à se déplacer… Et si vous avez du mal à trouver votre place et un bon équilibre, vous pouvez aussi lui demander en quoi vous pouvez l’aider ou si l’organisation lui convient. Ce sera déjà un grand pas pour éviter les crises de couple après l’arrivée d’un bébé.

Il faut aussi, comme je l’ai évoqué précédemment, aider vos femmes à rester femme. Favoriser et les aider à s’évader. Faites leur des petites attentions comme un petit cadeau (une robe, une activité de Cocooning comme un massage). Le corps des femmes peut changer suite à la grossesse, ou si ce n’est pas vraiment le cas c’est ce que les mamans peuvent ressentir au point de ne plus aimer leur corps. Soyez orienté sur son bien être. Autre idée, encouragez là à faire une soirée avec ses copines de temps en temps pendant que vous gardez votre enfant. Elle ne pourra que vous être reconnaissante de votre investissement et de votre aspect volontaire.

Mon couple est proche de la séparation après l’arrivée de bébé, que faire ?

Si vous consultez ce site, c’est que vous êtes certainement en recherche de réponses, en difficulté dans votre couple ou encore que vous venez de vivre une séparation. Si vous lisez cet article, c’est probablement qu’il s’apparente à votre situation et que tout ne se passe pas comme vous l’auriez aimé dans ce cas une thérapie de couple apparait comme une bonne solution, mais il existe des actions à mettre en oeuvre par soi même avant d’en arriver à ce stade.

Si la communication est encore possible dans le couple

N’en déplaise aux personnes qui aiment dire « on ne répare pas un vase fêlé » ; et bien c’est totalement faux ! On ne peut pas le réparer unilatéralement, il faut être à un moment donné sur la même longueur d’onde et réaliser des efforts collectifs, mais il est bien sûr tout à fait possible de se sortir de ce type de situation.

Comment ? Tout dépend du moment où vous prenez conscience que quelque chose ne va pas et que votre couple semble partir à la dérive que ce soit à cause d’un baby clash ou que ce soit juste un facteur supplémentaire.
Si la communication est encore bonne, faites le constat posément avec votre moitié de ce qui a certainement mené au déclin de votre union. Il n’est nullement l’intention de faire un procès à l’autre, ce qui ne peut avoir pour effet que de le braquer ou d’escalader une situation déjà difficile.

Le but est d’avoir une discussion constructive pour se libérer des non dits et repartir sur de bonnes bases en appliquant certains conseils et idées vues ci-dessus.

Si les difficultés du couple après la naissance rendent le dialogue impossible

Si la déchirure dans le couple est profonde, que la communication entre vous est agressive et que vous pensez de ce fait être dans une impasse, il est préférable dans un premier temps que vous établissiez un plan d’action personnel.

Essayez de vous souvenir de ce qu’il vous a été reproché par votre femme ou votre homme (n’oubliez pas que vous n’êtes pas le ou la seule responsable de cette situation) et essayez de vous investir dans un premier temps un peu plus dans votre quotidien familial et de surprendre votre moitié afin de tenter de rétablir un climat de confiance et de tendre vers une communication plus saine. Ce qui de fait peut entrainer un certain élan pour votre partenaire. Mais surtout, lors de vos conversations, restez posés et apprenez à relativiser sur les erreurs que l’un ou l’autre à pu faire. La fatigue, le stress, le manque de temps… tout ceci est vecteur d’émotions négatives qui amènent à ne plus voir les nombreux points positifs que vous aimiez chez l’autre avant.

Je vous assure que la politique de l’Autruche n’est absolument pas la solution ! Attendre et ne rien faire est la pire des postures à adopter.

Et si vous manquez d’idées, que vous ne trouvez pas d’issue ou que vous souhaitez un réel plan d’action personnel, individualisé, ou même pour votre couple, n’hésitez pas à réserver une séance de coaching avec Alexandre pour optimiser vos chances de réussites. L’investissement en vaut la chandelle et sera bien plus bénéfique qu’une thérapie de couple, qui dans de nombreux cas ne mène pas à grand-chose. Je vous renvoie au témoignage de Nadine qui, dans une situation délicate, suite à un travail personnel, puis avec son mari, a réussi à sauver son couple. Il existe donc bien des solutions pour chacun!

Mais revenons au baby clash : cette situation mérite particulièrement de ne pas rester inactive. Que la séparation soit d’un commun accord, du fait de l’un ou de l’autre, elle peut s’avérer douloureuse dans le futur ou même conduire à reproduire des erreurs similaires. En agissant convenablement vous vous offrez la possibilité de sauver votre couple mais également votre famille, et n’oubliez jamais que c’est ce que vous avez de plus cher.

 

Je vous souhaite le meilleur pour votre vie de famille.
Thomas