le couple et le bonheurFaut-il privilégier sa propre personne ou bien son partenaire ? Cette question est posée quotidiennement par des millions de personnes en couple et même pour celles et ceux qui traversent actuellement une période de célibat mais qui souhaiteraient trouver l’âme sœur car le bonheur en amour concerne tout le monde. La nature humaine a tendance à aller dans le sens de l’autosatisfaction et du bonheur égoïste, plutôt que de penser au partenaire, mais cela peut-il changer ? De plus est-il possible d’aller contre nature et de privilégier le bonheur de celui ou celle qu’on aime plutôt que le sien ? Le couple et le bonheur semble deux notions complémentaires mais laquelle des deux est la plus importante ?

Retrouvez, les réponses à vos questions sur le couple et le bonheur personnel dans cet article, à travers les divers points que je vais évoquer avec vous. Ainsi, vous allez être en mesure de mieux comprendre certains comportements des personnes vivant une histoire d’amour et pour qui le partage est devenu une règle de vie.

Le couple et le bonheur, des notions complémentaires ?

De nos jours, il y a une tendance à associer le couple et le bonheur. En d’autres termes penser que l’on ne peut pas être heureux (se) si une personne ne partage pas notre vie et n’a pas de sentiments. Il est vrai qu’aimer et surtout se sentir aimé(e) favorise une certaine forme de satisfaction que l’on peut facilement assimiler au bonheur. Vous avez une personne à vos côtés à qui vous pouvez vous confier et avec qui partager. Le début d’une relation amoureuse s’apparente même au bonheur ultime et vous avez l’impression que rien ne peut vous arriver.

Néanmoins, n’avez-vous pas quelqu’un dans votre entourage qui est célibataire et qui pourtant se sent parfaitement heureux ou heureuse au quotidien ? Cherchez bien et vous trouverez forcément. Les médias ou le cinéma mettent dans la tête des lecteurs, des auditeurs ou des téléspectateurs que la vie est forcément composée d’un couple avec des enfants, une maison, un jardin et un chien ou un chat. Pourtant, de nombreuses personnes considèrent qu’il « vaut mieux être seul(e) que mal accompagné(e) » Prenez l’exemple celles et ceux qui se séparent, pour beaucoup d’entre eux la rupture est une véritable bouffée d’oxygène et après leur séparation ils/elles rayonnent comme jamais.

On peut donc, à partir de ces exemples nuancer l’association que forment le couple et le bonheur et imaginer que la joie de vivre sans amour n’est pas une illusion. Un célibataire n’est absolument pas dépressif (ve) ou malheureux (se) comme beaucoup veulent que nous le pensions. De plus, vous voyez bien que la vie de couple ne garantit pas le bonheur. Pour s’en persuader , il n’y a qu’à constater l’augmentation du nombre de divorces, les cas d’infidélité et tous les tracas du quotidien causés par la vie de couple (ou vas-tu ?, à quelle heure rentres-tu ? et toutes ces questions qui font que nous nous sentons oppressés ou espionnées mais auxquelles il est impératif de répondre pour éviter les disputes !)

Une tendance à privilégier son intérêt personnel

Comme dit précédemment, la nature humaine a tendance à privilégier les intérêts personnels, pour certains une telle attitude s’apparente à de l’égoïsme, mais est-ce vraiment contrôlable ? Pouvez-vous vraiment allez contre vos envies, vos besoins et notamment en amour ? Ne pas suivre ses envies est une chose mais les renier au profit d’une autre personne en est une autre et les hommes et les femmes auront toujours tendance à favoriser leurs propres choix. C’est inéluctable, chacun cherche son propre intérêt. Comme le dit le proverbe, charité bien ordonné commence par soi-même !

Le couple et le bonheur se forment parfois sur des mensonges. En amour il y a des sacrifices à faire c’est bien connu , ils commencent dès les premiers rendez-vous. Vous allez peut être devoir changer votre look pour le/la séduire, exagérez une histoire que vous auriez vécu pour l’impressionner. Dans ce cas, la relation que vous allez former va-t-elle être vraiment sincère ? Votre bonheur sera-t-il réel ? Même s’il s’agit de petits mensonges, vous allez de cette manière vous mettre en avant et penser avant tout à vous. Mais est-ce vraiment répréhensible puisque cela n’aura pas d’impact et que par la suite vous compenserez en rétablissant la vérité !

Le contraire est possible mais est-ce une bonne chose ?

Néanmoins il y a des personnes, et j’en retrouve des dizaines dans les hommes et les femmes que j’ai pu coacher depuis 2007 qui favorisent leurs partenaires à leurs propres personnes. Ils/elles veulent voir leur moitié heureuse avant toutes choses et malheureusement il arrive quelque fois que ce comportement conduise à une forme de dépendance affective. C’est à dire que votre intérêt passe au second plan, et dans les cas les plus extrêmes, vous n’imaginez pas tenir tête à votre partenaire par peur de le/la perdre.

Favoriser à tout prix les intérêts de son partenaire en négligeant les vôtres est une erreur qu’il est préférable de ne pas commettre en matière de vie amoureuse. Le couple et le bonheur sont liés mais si vous mettez trop longtemps de côtés vos envies ou vos besoins, il existe un risque qu’à la longue, ils deviennent incompatibles avec votre vie de couple.

Je retrouve ce comportement notamment lors de mes coachings reconquête. Etant trop désespéré(e) des hommes et des femmes pardonnent absolument tout à leur ex afin de le/la reconquérir. C’est dans ces moments que le couple et le bonheur deviennent des notions qui ne correspondent plus et qu’il convient de bien réfléchir à ses actes. Si vous ne pensez pas un tant soit peu à vous, personne ne le fera.

Il faut donc trouver le juste milieu pour ne pas paraitre égoïste aux yeux de votre moitié, mais également pour que vous soyez heureux et que vous gardiez confiance en vous. D’ailleurs, malgré l’amour que vous pouvez porter à votre partenaire il peut arriver un moment donné que dans la relation, vous privilégiiez vos attentes plutôt que les siennes mais, rassurez-vous il n’y a rien de plus humain.

Amicalement,

Votre coach pour comprendre le couple et le bonheur

Alexandre CORMONT