KinoDans une phase de séduction on a tendance à mettre une légère distance tant émotionnelle que physique, en effet, il ne faut pas se montrer trop proche de l’homme ou la femme que l’on veut séduire au risque de faire fuir cette personne ou de tomber dans la friendzone. En effet, vous n’êtes pas encore en couple et certains gestes peuvent être considérés comme déplacés si vous les appliquez trop tôt ou de la mauvaise manière. Néanmoins, cela ne signifie pas automatiquement que vous devez vous tenir à plusieurs mètres de votre cible ! Le fait d’être légèrement et subtilement tactile peut aider à favoriser la complicité, à dévoiler certaines de vos intentions et même provoquer celui ou celle qui vous intéresse à en faire de même et donc ainsi à « faciliter » la phase de séduction.

Cependant, il faut au préalable savoir comment s’y prendre de manière à ne pas faire d’erreurs et être sûr(e) de ne pas trop en faire, et surtout de ne pas se montrer trop oppressant(e). C’est malheureusement souvent le cas, vous placez mal votre main, vous sexualisez trop le rendez-vous et vous envoyez donc l’image qui n’est pas celle qu’il/elle veut voir. Contrairement à ce que vous pouvez penser cette méthode et cet article ne s’adresse pas uniquement aux hommes. Vous aussi Mesdames, devez comprendre et utiliser cette technique pour séduire un homme qui vous plait.

Et pour cela, le fait de maitriser l’art du Kino est d’une importance cruciale pendant les rdv ou bien même lorsque vous voyez celui ou celle dans votre viseur dans la rue, au travail ou en soirée. Il est donc temps de bien connaitre ce qui se cache derrière cette technique afin de l’appliquer au mieux à l’occasion de votre prochain « date » !

Qu’est-ce que le kino et pourquoi l’utiliser ?

La définition du kino est très simple c’est l’art du toucher pour créer une connexion avec une personne. Vous ne devez pas aller chercher plus loin. Les méthodes que je vous présente et que je vous aide à mettre en place ne sont pas des casse-têtes, il est important de savoir rester simple dans sa séduction de manière à toujours rester naturel(le) et par conséquent à limiter le nombre d’erreur et ne pas avoir l’esprit focalisé sur ce qui pourrait potentiellement vous porter préjudice.

Certains sont « contre » l’utilisation de cette technique de drague soft ou du moins estiment qu’il faut savoir être distant(e) pour ne pas trop en faire car le toucher à un caractère trop intime à leur goût et ils/elles ne veulent pas risquer de rater leur séduction et de passer pour quelqu’un qui veut uniquement un contact physique et donc sexuel. Mais cette méthode ne vise pas à le/la ramener dans votre lit le soir même ce n’est pas l’objectif et vous devez bien le comprendre.

Je mentirai en disant qu’il n’y a pas un côté sensuel dans le Kino, surtout lorsque l’on passe sa main dans le dos d’une femme en soirée qui porte une robe ouverte en dessous de la nuque, mais il faut bien distinguer ce terme et celui de « sexuel ». Vous allez mettre de côté la timidité, prendre le temps de vous ouvrir à l’autre sans être fermé(e) et vous tenir à 3 mètres de lui/elle. Vous n’êtes certes pas en couple mais vous ne devez pas vous comporter comme si vous n’étiez que des amis.

En étant tactile l’objectif est de détendre son interlocutrice ou interlocuteur et rendre l’atmosphère simplement un peu plus hot, il faut évacuer la notion de gêne, notamment si c’est votre première rencontre. C’est une manière de créer et de répondre à la loi de l’attraction implicite entre vous et votre cible. Si vous êtes stressé(e) il y a de fortes chances pour que l’homme ou la femme qui est en face de vous le soit aussi ou du moins ne soit pas susceptible de totalement se lâcher, vous allez donc installer l’autre dans sa zone confort en agissant comme je vous le conseille.

Comment bien s’y prendre pour être tactile avec sa cible

Beaucoup d’hommes et de femmes ne savent pas exactement comment se comporter et surtout comment utiliser le Kino à l’occasion d’une phase de séduction. Il est vrai que ce n’est pas si simple de le mettre en place et de savoir le perfectionner, il faut déjà déterminer dans quelles situations vous pouvez l’utiliser. Lorsque vous vous faites la bise et là vous pouvez par exemple être tactile. Vous posez votre main sur sa hanche, vous pouvez lui toucher le bras en vous éloignant. Lors d’une taquinerie vous pouvez en profiter pour le/la toucher en rigolant, en utilisant la douceur afin de créer une sensation agréable et lui envoyer un signal. Lors d’un moment de partage complice où vous êtes à l’aise vous devez le décupler en n’hésitant pas à utiliser le sens du toucher pour séduire, que ce soit une main sur la cuisse, dans le bas du dos ou bien vous pouvez faire semblant de jouer avec sa gourmette et en profiter pour lui toucher le bras.

Le kino doit être naturel et surtout pas programmé. Vous ne devez pas vous présenter au rendez-vous en vous disant « d’abord je lui touche la cuisse, ensuite je le/la prends dans mes bras » Il est important, pour séduire un homme ou une femme de ne pas se mettre de pression mais d’utiliser sa personnalité sans jouer un rôle.

Lorsque l’on touche celui ou celle que l’on veut séduire il faut savoir marquer un temps d’arrêt. Si vous êtes trop proche, si vous êtes constamment tactile c’est à ce moment que l’on va vous prêter de mauvaises intentions. Le Kino ne doit pas être trop long dans sa durée d’application. Utilisez plutôt les répétitions de manière à garder ce petit effet de surprise qui risque de porter ses fruits. ATTENTION à ne pas être trop tactile avec un(e) inconnu(e) car certaines personnes peuvent y être réfractaire ! C’est pour cela qu’il ne faut pas insister et passer toute votre soirée la main baladeuse !

Le Kino suit souvent un moment de mirroring (on copie les gestes de notre cible) ou alors un moment où la personne vous regarde et vous écoute attentivement et c’est à ce moment-là que vous allez comprendre si vos actions sont efficaces et si vous allez pouvoir conclure votre rendez-vous de la meilleure des manières.

Amicalement

Votre coach pour apprendre à être tactile dans la séduction

Alexandre CORMONT