plus grands tue-l’amourBonjour à toutes et à tous, aujourd’hui je vous propose un article un peu particulier puisqu’il a été rédigé par la célèbre coach en vie amoureuse et couples d’exception Edith Lassiat. Je vous laisse en sa compagnie et suis certain que le sujet va vous passionner puisqu’il traitera des différents tue-l’amour de la sexualité et sur la manière bien faire l’amour à un homme ou à une femme ! Prochainement vous découvrirez également 2 autres articles rédigés par cette experte sur le domaine du sexe dans le couple et vous pourrez nous retrouver en live pour une webconférence sur le sujet de la vie intime dans le couple et sur la manière d’entretenir sa vie sexuelle y compris après des années en couple. Pour réserver votre place et participer à notre webinar en direct sur internet, il vous suffit de cliquer ici : je réserve ma place pour la conférence sexo d’Edith Lassiat et Alexandre Cormont.

“Le sexe est le plus illogique des besoins

Björk

“Seul le battement à l’unisson du sexe et du cœur peut créer l’extase”.

Anaïs Nin

“On peut passer une vie entière à côté du sexe, en ne rêvant qu’à ça.

Denis Robert

 

Dans cette série de 3 articles pétillants, j’ai choisi d’aborder ZE sujet le plus intense de la relation amoureuse !!!

La sexualité 🙂

Mariée depuis 30 ans à un très bel homme, (un dinosaure direz-vous !), descendante d’une lignée de grandes amoureuses, j’ai eu l’occasion de développer une réflexion approfondie sur ce sujet mi tabou, mi fantasmatique…

Et un programme savoureux ” “Le Happy-Sex”

Il y a quelques mois, j’ai eu le plaisir et le privilège d’animer à Montréal, un atelier pour 50 femmes magnifiques et je vous propose au fil de ces 3 articles une approche nouvelle, différente pour raviver votre sexualité.

Connaissez-vous les 4 plus grands tue-l’amour en matière de sexualité ?

Je les appelle les 4 poisons !

Et avez-vous déjà identifié votre arme fatale ? Votre profil Sexo-Sensoriel © ?

Voici une liste de questions dans lesquelles nous nous reconnaissons tous et toutes…

“Combien de fois par mois faut-il faire l’amour ? ”

“Suis-je normale ? ”

“Ma libido est elle “conforme” aux normes actuelles ? ” 

Ces grandes questions reviennent souvent dans les cabinets des sexologues

C’est même une source de consultation récurrente.

Et pourtant, la réponse n’est pas évidente.

Car les facteurs qui influent sur notre libido sont nombreux et universels.

Et parfois diablement cachés…

Dans ce premier article je vous propose de découvrir ce qui se cache derrière les enjeux d’une sexualité épanouie et surtout ces mystérieux casseurs de libido, qui nous empêchent au quotidien de vivre pleinement toute notre sensualité …

1/ La sexualité est-elle le baromètre du couple ?

J’entends souvent que plus un couple fait l’amour plus il est heureux…

Est-ce une vérité absolue ou une croyance qui nous conditionne, nous oblige à être performantes en amour et nous amène à des frustrations sans fin ?

La société, les media nous le disent en permanence : il est essentiel de faire l’amour pour que le couple dure… Mais est-ce que le désir est véritablement le baromètre du couple ? Je donne une première explication dans cette vidéo.

Héritière de 2 générations de couples amoureux, j’ai en effet pu constater à l’évidence, qu’une sexualité assumée, une tendresse des corps, une sensualité vécue sans contrainte nourrit profondément les cœurs et les corps.

Ça donne à l’ensemble de la famille des bases de confiance et de sérénité évidentes. Ça atténue les dissensions, lisse les conflits, répare les moments difficiles et fait pétiller le quotidien… Cela étant, nous avons autour de nous de nombreux exemples de couples qui semblent s’être satisfait d’une sexualité tiède et sans élan. Un peu plan-plan..

J’ai pu, dans le cadre de mon programme « Boostez votre couple et réveillez l’amoureuse en vous », observer à quel point la plupart des participantes au programme souffraient d’un important déficit de plaisir et même de désir…

Lors de mon atelier sur la Sexualité, animé dans le cadre du Festival du Féminin à Montréal, je recevais 50 femmes magnifiques de 25 à 70 ans…

50 femmes intenses qui m’ont exprimé leurs besoins, leurs rêves de sensualité et m’ont aussi livré des clés essentielles pour ouvrir de nouvelles pistes rafraîchissantes.

A ma grande surprise, seules 10% des femmes présentes ont répondu positivement quand j’ai demandé qui était heureuse au lit !!!

C’est quand même un comble, plus on parle de sexe, plus on se dit libérées, moins on se sentirait épanouie…

2/ Comment fonctionne le désir ?

Le désir est un mystère et il serait dommage de le définir, de chercher à le programmer et de le mettre en équation…

Cependant prendre le temps de penser à votre fonctionnement naturel, va vous aider à mettre en place les meilleures conditions pour accueillir et libérer votre sensualité et votre sexualité.

Je vous invite à vous poser 2 questions :

1/ Qu’est ce qui déclenche votre désir ?

Observez-vous !

Qu’est ce qui vous émeut, vous touche, vous fait vibrer, à quoi êtes-vous sensible ?

Un regard, un geste de tendresse, un moment rien qu’à deux, le timbre de sa voix dans un mot doux bien placé, une provocation, un bouquet de fleurs…

Une dispute qui ravive votre attachement, une petite pointe de jalousie qui vous pique et vous attise, Un fantasme qui parcourt votre esprit en émoi ? C’est en étant dans l’écoute fine de vos ressentis que vous allez dénouer les fils de votre désir…

Quel fil devez-vous tirer pour atterrir dans l’alcôve et frémir de plaisir ?

Il est peut-être temps de découvrir votre profil sexo-sensoriel ?

2

2/ Qu’est-ce qui – chez l’autre – déclenche votre envie de faire l’amour ?

Observez-bien tous les signes et ces deux-là tout particulièrement !

Qu’est-ce qui vous touche le plus chez lui ?

A quoi êtes-vous le plus sensible : il vous apaise, il vous excite, sa tendresse vous rassure, son côté joueur vous rend vivante, il vous pousse dans vos limites. Il vous surprend. Quelle partie de son corps vous attire voire vous rend … folle ?

Vos réponses vous permettront d’être plus à l’écoute de votre désir et de le respecter !

Le désir a quelque chose de fragile et d’intense.

Il peut nous échapper brutalement et mérite une attention très délicate ! Nous avons toutes et tous vécu un moment où soudain, un mot, un geste, une odeur, un goût, une maladresse le fait fuir sans qu’on n’ait rien vu arriver … Connaître ce qui nous bouleverse, ce qui nous fait frémir, ce qui nous repousse, est essentiel pour préparer le terrain à des moments de pur plaisir.

 

3/ Quels sont les “tue l’amour” les plus universels ?

Les 4 poisons 😉, les 4 pièges.

Il y a quelques pièges connus dans lesquels les couples qui souffrent d’un manque de sexualité tombent souvent.

1/ Un manque de communication   

L’amour ne commence pas au moment où l’on va au lit. Il se prépare. Surtout quand la passion du début s’est un peu ternie…

Il commence dans le désir permanent que l’on entretient de l’autre.stop aux tue l'amour Dans la courtoisie, le jeu, la liberté…

Penser à poser des mots, des petits mots, envoyer de SMS câlins ou coquins, s’intéresser à l’autre dans la journée. C’est dans la manière de nourrir la relation par de la courtoisie, de l’attention et l’expression de ses émotions que l’on “fertilise” le lien charnel.

Les mots sont un engrais amoureux 🙂

 

2/ Une sensation de déséquilibre au quotidien

Des journées trop remplies, pleines de charges, toutes pareilles, ennuyeuses comme un jour sans fin, toutes les mêmes, sans pincée de sel.

Un quotidien qui envahit tout et une passivité face à cette montagne qui nous sert de journée est assurément un des plus grands tue l’amour.

Statistiquement, les femmes assument la plus grosse partie des charges quotidiennes, et on observe que c’est le meilleure manière de générer une frustration puis une colère qui éloigne de la couette.

Le savoir, anticiper, organiser permet de ne pas nourrir la boîte à frustrations qui éteint le désir…

 

3/ Une usure due au manque de créativité et de liberté

En parallèle avec ce quotidien envahissant on trouve l’ennui de ces journées toutes pareilles dans lesquelles il semble impossible de glisser de la joie, du jeu et de développer sa créativité.

Par paresse, par manque de conscience et de présence à l’autre… Jetons nos télévisions par la fenêtre !!! On se sent prisonnier d’une horloge infernale qui nous oppresse, et arrivés au lit la seule issue est de ruminer ses frustrations et de s’endormir.

 

4/ La fatigue qui rythme avec le manque de temps pour l’autre et manque de temps pour soi…

Faire l’amour ressource mais cela demande aussi de l’énergie.

Or que reste-t-il comme vitalité pour donner de la place aux ébats si on ne s’arrête pas, si on ne soigne pas son corps, si on ne prend pas le temps de se poser, de se faire du bien.

Ça s’apprend… Bien heureusement il y a les “quickies*” dans la vie ! Mais ça ne suffit pas. Paul Dewandre, les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus :

Le “quickie” est un petit câlin vite fait, bien fait … propre et net, apaisant…
Vous voyez ce que je veux dire ?

Alors, et vous, pensez-vous à vous ressourcer ?

A vous occuper de votre corps, à le soigner, à le nourrir de douceur ?

 

A vous maintenant… Petit exercice ludique !

1/ Commencez par vous poser tranquillement, prenez une feuille et des crayons et commencez à poser pour chacun de ces 4 pièges, ce qui dans votre quotidien, sur un échelle de 1à 10 vous pèse le plus et qu’il est important de faire bouger  …

2/ Commencez à envisager ce qui pourrait évoluer et faites appel à votre créativité pour commencer à imaginer des pistes originales.

Vous en découvrirez bientôt davantage… Dans un prochain article j’aborderai un frein en amour bien plus puissant !

Comment, alors que nous nous croyons libre, nous sommes parfois cousus de peurs et de complexes qui ne nous appartiennent pas, et quelle est leur cause cachée !

 

Edith Lassiat

lassiat