Couple avec un partenaire viré, sans emploiLa crise que nous connaissons depuis 2008 touche un grand nombre de personnes. Il est fréquent qu’un des partenaires perde son emploi. Cette situation est délicate à gérer pour celui qui est au chômage et des effets négatifs peuvent rejaillir sur le couple. 

Les effets négatifs du chômage du partenaire

L’impact du chômage sur la vie d’une personne n’est pas à prendre à la légère. Il existe des problèmes de couple uniquement dus à cela.

Le premier point à soulever est la question de la perte des revenus et donc d’une qualité de vie moindre, ce qui est toujours difficile à supporter et qui peut créer un manque de stabilité.

Le chômage est ses conséquences concernent également d’autres aspects. Le conjoint sans emploi peut se sentir abandonné par la société.

Il peut aussi y avoir un sentiment d’injustice, par exemple lorsque des collègues qui étaient moins efficaces que lui/elle ont été conservés.

Le sentiment d’abandon est également très fort surtout lorsque la période d’inactivé est longue. On se sent inutile et on le l’impression de ne plus exister aux yeux de la société.

Difficultés pour le couple

Cela peut avoir des conséquences directes sur le couple et créer des difficultés relationnelles.

Trouver un emploi peut rapidement devenir une obsession et on délaisse son partenaire au profit des recherches sur internet.

La personne sans emploi se pose beaucoup de questions sur le chômage et nait un sentiment d’infériorité. Cette étape est néfaste pour des partenaires car cela peut se transformer en déprime et faire en sorte que le partenaire en recherche d’emploi ne soit plus motivé pour rien et se sente incapable.

Les conséquences de chômage peuvent être très dures et toucher toute la famille. Néanmoins, il est possible de les atténuer.

Comment soutenir son partenaire

Crise et chômage sont liés. Il faut lui faire comprendre que les causes du chômage sont multiples et qu’il n’est pas forcément responsable de cette situation.

Durant cette période, il faut communiquer plus qu’à l’accoutumée mais surtout prendre des pincettes lors des conversations, et plus particulièrement lors des litiges.

Rechercher un emploi est un job à part entière et ce n’est pas parce que l’on est à la maison que l’on est inactif. Bien sûr, le partenaire pourra davantage s’occuper des tâches quotidiennes, cela le responsabilisera et il se sentira exister, mais il faut rester raisonnable sur ce qu’on lui donne à accomplir.

Il ne faut donc surtout pas le dénigrer, au contraire, il faut le valoriser et lui montrer qu’il est capable d’entreprendre et de réussir dans un domaine autre que sa précédente activité professionnelle. Ce sera positif pour son quotidien et lui ouvrira des portes.

Votre coach, Alexandre CORMONT.