Est-ce que je dois faire un silence radioJe reçois chaque jour plusieurs messages concernant une des techniques phares de la reconquête amoureuse : le silence radio. C’est probablement celle qui est la plus connue car certains sites en font une règle absolue alors que ce n’est pas du tout le cas. Il existe en effet des situations dans lesquelles le SR n’est absolument pas recommandé, en tout cas JE ne le recommande pas de façon systématique car dans certains cas il y a mieux à faire. Par exemple lorsque vous êtes dans un CFP ou alors lorsque votre ex s’est remis en couple avec une autre personne.

Je me répète souvent et si vous lisez les différents articles sur ce thème vous allez probablement retrouver cette analyse mais je constate que tout le monde n’a pas la patience de lire les quelques 1100 articles présents sur mon site ce qui après tout est bien normal ! Alors lorsque j’ai reçu la question de Sandra, j’ai sauté sur l’occasion car je me suis dit que ça ferait un excellent courrier des lecteurs. En effet, cette jeune femme se demande « est-ce que je dois faire un silence radio après ma rupture ?».

Pour le savoir et pour mieux connaitre son histoire, je vous suggère de lire la suite avec attention.

Je veux savoir est-ce que je dois faire un silence radio ?

Bonjour Alexandre,

Je voulais vous demander des conseils pour savoir si le SR est adapté à ma situation suite à une rupture de couple.

Voilà, j’ai 20 ans et j’étais en couple depuis deux ans (il a rompu il y a 2 semaines pour le motif qu’il n’est plus capable de savoir s’il m’aime et a besoin de réfléchir et se retrouver seul).

Notre rencontre et notre couple fut passionnel puis fusionnel puisque nous ne faisions plus rien l’un sans l’autre. Et nous avons décidé d’emménager ensemble au bout d’un an. Peu après notre emménagement nous avons commencé à nous engueuler presque toute les semaines. Surtout que nous étions devenus casaniers l’un comme l’autre, nous ne sortions qu’ensemble et avions négligés nos amis. Et quand l’un voulait sortir sans l’autre on se faisait la guerre.

Il m’a reproché qu’avec moi il n’était plus vraiment lui-même. A chaque fois nos disputes étaient de plus en plus violentes mais ça se calmait rapidement et tout revenais à la normale après un certain temps. Sauf qu’en avril j’ai appris que j’étais enceinte, ce n’était pas voulu, mais après de longues discussions nous avions décidé de le garder (plus une envie de moi mais je ne l’ai jamais forcé). Apres cela il a commencé à se braquer contre moi et à vouloir sortir seul et faire des «conneries», je pense que c’est sa manière de faire face à ce qui l’attendait et ce qui allait nous arriver. Le mois de mai ainsi que le mois de juin ont été très durs pour nous et surtout pour lui. Je viens de relire calmement nos messages de cette période et ce fut assez violent et compliqué à vivre pour lui car j’ai vraiment été sur son dos et je m’en rends compte que maintenant et pour cela je m’en veux terriblement.

Sauf que vers la mi-juin on s’est rendu compte que le bébé que j’attendais est décédé. Ça a été une période vraiment très douloureuse pour moi et j’ai eu l’impression que ce n’était pas le cas pour lui, limite qu’il s’en fichait vu qu’il l’a dit naturellement et rapidement à ses amis et collègues et que j’ai reçu des remarques pas sympa de leur part. Bref deux semaines plus tard, un jeudi soir il rentre à la maison et me dit qu’il ne sait plus s’il m’aime qu’il ne veut plus faire d’efforts et qu’il veut se retrouver seul. Alors quand vendredi il est rentré il a récupéré presque toutes ses affaires et est retourné chez ses parents.

Il m’avait dit que c’était une sorte de pause, qu’on pouvait se parler et prendre des nouvelles de temps en temps et que de toute façon on allait se voir pour son anniversaire qui se déroulait 1 mois plus tard.

Alors durant une semaine je lui ai envoyé quelques sms (dont 3 très alcoolisé…) et n’ayant aucune réponse de sa part je l’ai appelé. Il m’a répondu en me disant qu’il avait vu mes sms mais qu’il oubliait d’y répondre et que limite ça le saoulait de voir que je lui avais envoyé un sms. Que la s’il devait prendre une décision ça serait la rupture et que même la semaine auparavant il m’avait dit que c’était une pause car je ne voulais pas entendre que c’était totalement terminé.

Il faut savoir que c’est quelqu’un de très dur et de très solitaire, il est capable de se renfermer sur lui-même très rapidement et c’est pour cela que je me demande est ce que je dois faire un silence radio ?

Il a vécu des choses très difficile à surmonter dans sa jeunesse, j’ai mis du temps et de l’énergie à essayer d’ouvrir sa carapace et j’ai réussi à ce qu’il me fasse confiance et me livre ses secrets. Je suis la personne en qui il avait le plus confiance malgré une famille soudée et compréhensive. Et là le fait de savoir qu’il s’est renfermé aussi vite me terrifie.

Alors je sais que ce message est très long et que peut être j’abuse de votre temps et de votre énergie mais j’ai vraiment besoin de vos conseil. Je ne sais pas quoi faire je suis perdue.

Je souffre beaucoup de son absence et j’ai l’impression d’avoir tout gâché, que tout est de ma faute.
De savoir que j’ai perdu mon enfant et l’homme de ma vie en l’espace d’un mois est insoutenable pour moi.

Merci de tout cœur de lire ce message et de m’apporter une réponse.

Quand et comment appliquer le silence radio ou SR

Comme je le mentionnais en introduction, le silence radio est une technique vraiment fondamentale de la reconquête amoureuse, mais il serait faux de considérer qu’il s’agit d’une méthode miracle pour récupérer son ex. Comme pour chaque théorie, il existe des points positifs et des aspects négatifs. Le SR est donc adapté pour les relations longues durée, c’est-à-dire pour celles supérieures à 12 mois ainsi que lorsque l’ex en question adopte certains comportements. A priori il serait donc efficace pour la situation de Sandra. Cependant, il faut aussi tenir compte du contexte et une analyse s’impose donc.

En effet, lorsque l’on souhaite récupérer un(e) ex, il faut bien envisager chaque aspect des choses afin de ne pas se tromper. Il faut ainsi réaliser un travail global à la fois par rapport à l’attitude de son ex, à son caractère et à sa manière de fonctionner.

En l’espèce, l’ex de Sandra a vécu l’arrivée du bébé ou en tout cas le fait qu’elle tombe enceinte comme une trahison. Il est clair qu’il n’était pas préparé d’autant qu’il s’agissait selon les explications fournies d’un accident. Par conséquent il s’agissait d’un évènement important auquel il ne s’attendait absolument pas à cela a forcément du le conduire à se poser énormément de questions car ce n’est pas anodin que d’être père. Il s’est du coup peut être senti trahi et une peur s’est immiscée en lui.

Il aurait été judicieux de préciser les conneries en question car c’est sujet à interprétation et ce n’est donc pas l’idéal pour moi.
Dès le début du récit on apprend que les partenaires étaient trop l’un sur l’autre et cela fini par provoquer un étouffement mutuel. C’est donc l’effet inverse de celui recherché initialement. Il est essentiel pour le couple d’avoir des moments ensemble mais aussi de conserver un jardin secret avec ses amis, sa famille et ses collègues.

Pour ce qui est de la perte du bébé, je tenais à te dire à quel point je suis de tout cœur avec toi car c’est une épreuve pour une femme, d’autant plus que tu es jeune. Tu dois te montrer forte par rapport à cet évènement. Pour ce qui est des explications il faut savoir que chaque personne à une manière de fonctionner face au deuil et cela ne signifie pas que c’est parce que l’on ne montre rien que l’on ne ressent rien. Chacun possède une façon de réagir et tu expliques toi-même qu’il est renfermé et il doit donc cacher ses émotions. Forcément en tant que femme tu vis les choses de façon différente car il y a l’instinct maternel et surtout c’est toi qui portais l’enfant.

Il faut savoir que la plupart du temps les hommes ne communiquent pas sur leur douleur et qu’ils font mine que tout va bien mais en eux ce n’est plus tout à fait pareil. Cela ne signifie pas qu’il a forcément souffert suite à ce tragique évènement, je ne peux pas le savoir car je ne suis pas dans sa tête, mais il ne faut pas avoir la certitude qu’il vit bien ce moment.

Pour ce qui est de la réponse à ta question : « est-ce que je dois faire un silence radio ?», il faut au préalable comprendre les raisons exactes de son attitude actuelle : peut-être est-ce peur de l’engagement quand ça s’est concrétisé par rapport à la grossesse car c’est ce qui s’est passé avec l’emménagement dans l’appartement puisque à partir de là les tensions ont débutées.

A mon sens, le SR est à adopter mais il ne faut pas le voir comme LA techniques qui fait revenir un ex, mais plutôt comme une étape. A cela tu dois montrer que tu es capable de changer vraiment et de lui prouver que tu peux le rendre heureux à nouveau. Tu as été trop sur son dos donc il faut apprendre à lâcher prise et montrer que tu peux évoluer.

Pour le moment il refuse les contacts donc il faut lui montrer que tu peux respecter sa décision et tu dois également éviter de tomber dans les pièges des périodes difficiles c’est-à-dire la consommation excessive d’alcool ou de drogues après une rupture (même si elles sont dites douces !). Tu dois désormais faire preuve de caractère ne serait-ce que pour qu’il prenne conscience que ce passé qu’il tente de fuir est bel et bien derrière vous car tu es capable d’être plus autonome et de lui laisser cette liberté de sortir. Par contre, lui aussi devra faire de même car le risque de retomber dans la routine est grand si ni l’un ni l’autre vous ne réalisiez d’efforts.

 

Amicalement

Alexandre Cormont,

Coach pour savoir si le silence radio est efficace ou pas

* Pour préserver l’anonymat de la personne ayant rédigé ce témoignage, le prénom a été modifié.