Comment éviter la souffrance d'amourLa souffrance en amour ou plutôt la façon de surmonter voire d’éviter un chagrin d’amour est une question qui revient inlassablement et c’est pour cette raison que je tenais à l’évoquer avec vous. Pour ce faire, j’ai eu envie de changer un peu mon mode de fonctionnement car ce n’est pas moi qui suis à l’origine de l’article du jour mais un confrère spécialiste de la vie de couple.

Il s’agit de Laurent DOMINIQUE, qui est l’auteur du livre « ce que vous devez savoir lorsque votre couple va mal ». Je vous laisse donc découvrir son point de vue, que je partage très largement et vous incite à laisser un commentaire pour nous dire ce que vous pensez des explications données !

Pourquoi l’amour fait-il souffrir ?

Vous allez comprendre en lisant cet article pourquoi l’amour vous fait souffrir et ce qu’il faut faire pour transformer sa tristesse amoureuse en émotion positive.

– Qu’est-ce que l’amour véritable ?
– Peut-on aimer pour toujours ?
Comment ne plus souffrir en amour ?

 

Ce dont je vais vous parler ici peut bousculer pas mal de choses dans vos habitudes et vos croyances. Mais c’est le prix payer pour enfin vivre un amour durable qui ne fait pas souffrir.

Car s’il y a de la souffrance dans votre relation, c’est qu’il y a quelque chose que vous n’avez pas compris et/ou réalisé dans votre compréhension et votre manière de vivre l’amour dans votre vie.
C’est ce que je vous propose de découvrir maintenant.

comment ne plus souffrir en amour

L’amour est un espace de liberté.

Que se passe-t-il la plupart du temps ? Nous voulons enfermer l’amour. Nous avons peur de perdre l’amour.

La plus grosse erreur est d’enfermer l’amour de peur qu’il ne se sauve. On met des règles, on se marie, on reste fidèle, on voit moins ses amis, on laisse tomber certains projets, on change nos habitudes, etc., etc.

Mais toutes ces barrières, ces conditions, ces compromis ces obligations ou ces règles sont destinées à rassurer nos égos sur nos peurs de l’abandon et de la trahison et notre manque de confiance en nous.

Je ne dis pas qu’il faut que cela soit l’anarchie et qu’il faut ne faut aucune règle pour vivre ensemble, je dis juste trois choses :

1/ il ne faut pas faire de ces conditions de vie, des conditions à l’amour, c’est-à-dire que l’amour soit sous la menace du respect de ces conditions.

2/ il faut savoir pourquoi on met ces règles en place, quelles sont leurs fondements et ne pas se voiler la face sur nos intentions cachées (peur de ne plus être aimé, peur que l’autre ne parte, peur que l’autre ne soit heureux sans nous, etc., etc.).

3/ Il ne faut rien sacrifier de ses rêves de ses projets ou de ses désirs par “soi-disant amour”. Il faut rester soi-même et continuer de se réaliser entièrement. S’il y a sacrifice, alors il n’y a pas “amour” et il y aura à un moment ou un autre de la souffrance.

Quelles sont les peurs qui se cachent derrière vos demandes et vos actes dans votre relation amoureuse ?

Essayez de répondre à ces questions de la manière la plus sincère possible avec vous-même. 
Pourquoi je veux me marier ?, pourquoi je veux un compte commun ? Pourquoi je veux acheter une maison ? pourquoi je veux un enfant ? Pourquoi je veux que tu me sois fidèle, pourquoi ai-je besoin qu’il me dise “je t’aime”, etc., etc.

Il s’agit de répondre sincèrement. Je ne veux pas de la réponse que vous faites à vos parents ou amis. Je veux la réponse qui se cache au fond de vous. Quelles sont les peurs qui se cachent derrière chacun de ces actes, chacune de ces règles, chacune de ces demandes ?

Combien de fois j’ai entendu dire, “nous avons décidé de faire un troisième enfant en espérant que cela nous rapprocherait”. Combien de fois j’ai entendu dire “si tu m’aimes, fais ceci ou cela”, etc. Posons-nous la question à chaque fois que nous demandons quelque chose à l’autre si nous sommes dans un acte d’amour ou de peur. C’est la clé pour ne pas transformer l’amour en échec amoureux.

Construire son couple sur des peurs ne peut pas durer

Ce sont ces peurs, vos peurs que vous devez démasquer et anéantir pour vous sentir plus libre et construire un couple, une histoire d’amour sur des bases stables et positives. 

Ce qui m’amène à vous inviter à vous occuper de vous, à vous observer, à vous dévoiler, à travailler sur vous même avant de demander à l’autre de faire des efforts. Vous le verrez, c’est magique, plus vous ferez une remise en cause de vous-même, plus vous vous libérerez et plus vous prendrez confiance en vous et votre couple s’en portera de mieux en mieux.

Aimer, c’est vouloir le bonheur de l’autre.

Le couple doit être un espace de liberté, un espace où l’on se réalise. Un espace où l’on aide l’autre à réaliser ses projets, ou on le soutient. Un espace où l’on accepte le bonheur de l’autre tel que lui/elle l’entend et pas comme nous, nous l’entendons.

N’attendez rien en retour. La vraie liberté c’est aussi se laisser le droit à nous-mêmes ou à l’autre de ne pas être attentif, de ne pas être tout le temps présent, d’avoir envie de faire des choses tout seul ou avec d’autres, etc.

Soyez généreux avec l’autre. La formule magique est ici : ce que vous attendez de l’autre, donnez-le-lui. En peu de temps vous aurez des résultats surprenants.

On l’a vu, la réalité est que la plupart du temps, au lieu de créer un espace de liberté, nous créons une prison dorée. On met en place tout un tas de conditions matérielles, habitudes, obligations, etc. qui vont permettre de nous rassurer en espérant qu’ainsi l’amour sera protégé, va durer plus longtemps et sera plus solide.

Mais, une prison nous invite à nous libérer. L’être humain est fait pour grandir, avancer et ne supporte pas (même s’il met tout en place pour que tout reste stable le plus longtemps possible) de ne pas évoluer. Nous finissons toujours par vouloir nous libérer, car c’est notre nature d’être libre.
Tout ce qui ne grandit pas meurt. Si vous emprisonnez l’amour, si vous ne le nourrissez pas, ne le faite pas évoluer, il va pourrir et mourir comme l’eau qui stagne et croupie dans un seau d’eau.

Une crise dans le couple, c’est un appel à « être » et à la liberté.

Si votre couple est en crise, si votre conjoint(e) est parti(e), il y a de fortes chances que cela soit tout simplement une évasion (il/elle s’évade de la prison dorée).

Nous vivons une société ou l’amour est conditionné. Si tu m’aimes, tu ne sors pas avec tes copains, si tu m’aimes, tu me le dis, si tu m’aimes, tu ne couches pas avec d’autres, si tu m’aimes, tu aimes tous ceux que j’aime, si tu m’aimes, tu n’aimes que moi, si tu m’aimes, tu ne partiras jamais, si tu m’aimes, je dois te manquer, etc., etc.
Et cela la marche dans l’autre sens : je t’aime à condition que … tu fasses ou ne fasse pas ceci ou cela, que tu sois comme ceci ou comme cela.

Pour éviter la souffrance d’amour il fat comprendre que le véritable amour est inconditionnel !

En conditionnant l’amour, on le limite, on l’enferme. On se ferme à l’expérience ultime de l’amour qui est liberté. 
Aime-t-on l’oiseau que l’on met dans une cage ? Aime-t-on l’enfant à qui l’on empêche de faire le métier qu’il veut ? Aimes-ton l’animal que l’on attache ?

S’attacher, encore un mot fort que l’on confond souvent avec l’amour. S’attacher à quelqu’un, s’est se priver de sa liberté et priver l’autre de sa liberté. Cela nous convient peut-être au début, mais, comme je l’ai dit plus haut, cela ne peut durer avec le temps.

L’engagement amoureux est inconditionnel. Il dit, je t’aimerais toujours. Quoiqu’il arrive, quoi que tu fasses, tu es assuré d’avoir mon amour pour l’éternité car ce qui m’importe, c’est ton bonheur. Même si tu meurs, même si l’on se sépare, même si tu ne m’aimes plus, même si tu me trompes, même si je te quitte, même si toi ou moi allons vivre avec quelqu’un d’autre.

Un amour comme celui-ci est indestructible et nous laisse libres de choisir sans peur notre vie. Nous choisissons de vivre ou pas avec la personne, nous choisissons d’être fidèles ou pas, nous choisissons sans la peur de ne plus être aimés. Nous choisissons uniquement en notre âme et conscience.

Tout cela peut paraitre pour certains difficile à entendre ou même à concevoir. Mais si vous lisez cet article, c’est que vous souffrez en amour. C’est que vous n’êtes pas heureux en amour. C’est que vous n’avez pas encore réellement compris ce que c’est que l’amour.

L’amour est inconditionnel et nous amène à nous libérer nous-mêmes de nous-mêmes.

L’amour dont je vous parle ici est un amour sans conditions, éternel et qui ne fait pas souffrir.

Il est accessible à tous. Il suffit de se mettre sur le chemin, vous avez tous votre destin amoureux entre les mains 😉

Laurent Dominique

Auteur du livre “Les 10 choses que vous devez absolument savoir lorsque votre couple va mal !”