Je l’aime mais on ne s’est jamais vu !J’ai bien conscience que le titre de cet article n’est pas très conventionnel voire même qu’il peut dans certains cas prêter à sourire. Pourtant, vous le savez je suis au plus près des personnes que j’accompagne et de plus en plus je suis confronté par mes lecteurs ou mes coachés à ce type de problématique. Avec le développement des moyens de communication que ce soit le téléphone portable en illimité, ou les applications comme Viber ou Skype, mais aussi grâce aux réseaux sociaux, il est possible de faire des rencontres à l’autre bout de monde. Il suffit d’un coup de cœur réciproque pour s’emballer et décider de se mettre « en couple ». Seulement, au bout de plusieurs semaines ou de quelques mois pour les plus résistants, l’un des deux partenaires s’aperçoit que la relation n’est pas aussi simple à entretenir et bien souvent l’idylle se transforme.

L’état émotionnel dans lequel on se trouve est souvent aussi fort que lorsqu’on côtoie la personne chaque jour. En effet il existe une forme d’idéalisation de l’autre à travers ce que l’on a pu entendre ou lire. J’avoue qu’au départ j’ai été surpris d’entendre « je l’aime mais on ne s’est jamais vu ». Parfois ce type d’histoire permet de développer des sentiments très forts mais d’autres fois c’est la souffrance qui est au rendez-vous.

Alors pour éviter de tomber dans les pièges les plus fréquents des relations à distance je vous propose un article sur cette thématique un peu spéciale mais qui a tendance à devenir récurrente.

L’amour est parfois inattendu

Je l’aime sans l’avoir vu, voici les paroles exactes d’une jeune femme que j’ai aidée il y a peu. Au départ, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une plaisanterie et qu’elle ne souhaitait simplement pas m’expliquer sa véritable histoire. Pourtant, je me suis très vite aperçu au regard des détails qu’elle me fournissait qu’elle était on ne peut plus sérieuse. J’ai d’ailleurs compris que cette situation la faisait énormément souffrir car il y avait une dépendance affective naissante alors qu’elle n’avait toujours pas fait la rencontre de cet homme qu’elle considérait comme son âme sœur.

J’avais déjà reçu des messages ou des e-mails de personnes dans la même situation, mais aucune ne m’avait contacté de manière aussi directe. Seulement depuis le début de l’année, j’ai l’impression que ce type de relation souvent en lien avec une distance importante, a littéralement explosé et pour le coup j’y ai été confronté de manière directe.

Alors j’ai demandé à cette femme que j’accompagne de quelle manière la rencontre s’est-elle déroulée et comment s’est passé la phase de séduction. Et bien je vais probablement vous surprendre mais c’était exactement comme dans une rencontre « classique ». Il y a eu une phase d’échanges, puis de complicité et cela a débouché sur une petite étincelle qui a provoqué de l’amour par la suite. Dans ces conditions, il est bien moins surprenant d’entendre « je l’aime mais on ne s’est jamais vu ».

Pour mieux comprendre le degré d’attachement, j’ai donc voulu aller plus loin en l’interrogeant sur ses motivations par rapport à ce type de relation mais aussi et surtout en lui posant des questions précises sur l’homme qu’elle aime afin de savoir si elle le connaissait vraiment aussi bien qu’elle le prétendait, comme par exemple :
– Qui est son chanteur préféré
– Quelle est sa couleur de prédilection
– Comment s’habille-t-il
– Quel est son fruit favori
– Quel est son plat préféré
– Dans quel pays il rêverait d’aller

Il va de soi que le fait de savoir répondre convenablement à ces quelques questions n’est pas représentatifs de l’amour que l’on a pour une personne, mais cela permet tout de même de savoir si l’on connait les principaux gouts de l’autre, ce qui est tout de même un indicateur. Et quelle n’a pas été ma surprise. En effet, elle connaissait à la perfection l’homme pour qui elle avait des sentiments aussi intenses.

C’est exactement le processus à suivre lorsque l’on fait une rencontre sur internet. D’ailleurs, je détaille la manière idéale pour trouver l’amour sur un site de rencontre sur un réseau social dans ce programme.

En montrant que l’on s’intéresse vraiment à l’autre, on va lui prouver que l’on est en mesure de vivre avec la distance, avec le fait de ne pas se voir tout suite, mais aussi et surtout de lui démontrer que les sentiments sont réels et sincères.

Je l’aime mais on ne s’est jamais vu, comment expliquer les sentiments ?

Les sentiments ça ne se contrôle pas !

C’est ce que l’on pourrait se dire et pourtant… Même si l’on ne peut pas décider de ne plus aimer une personne du jour au lendemain, il existe tout de même une façon de réaliser un travail sur soi pour atténuer les sentiments petit à petit. Alors si c’est valable dans ce sens, c’est aussi vrai dans l’autre ! C’est-à-dire que l’on ne peut pas savoir qui l’on va aimer du fond du cœur, et parfois il y a des surprises. Par contre, il est possible de travailler sur la dépendance affective au moment où elle survient car elle risque d’avoir des effets négatifs sur la suite de la relation.

Lorsque l’on n’a jamais vu la personne qui nous fait chavirer, on s’attache à nos sens et donc à une perception qui peut s’avérer biaisée. Il existe un risque d’être davantage dans le pressentiment que dans les sentiments. Mais cela ne signifie pas qu’il est impossible d’avoir des sentiments sans voir la personne. En effet, ces derniers peuvent naitre de deux façons : soit positivement soit négativement.

Lorsque l’on est dans le négatif c’est essentiellement lorsque l’on s’imagine que la personne que l’on aime fonctionne de telle ou telle manière, adopte tel comportement. On est davantage dans l’anticipation et dans l’idéalisation que dans la réalité. La distance rend les choses complexe mais au bout d’un moment on peut savoir si l’autre est sincère dans ce qu’il/elle prétend ou pas.

Les sentiments peuvent aussi naitre de manière positive, c’est-à-dire qu’ils s’amplifient avec le temps car plus les jours passent et plus l’on se rend compte que c’est la personne qu’il nous faut. Les similitudes sont de plus en plus nombreuses tant sur ce que l’on recherche chacun de son côté que sur les gouts qui vous rapprochent.

J’ai pu remarquer que dans ce type de relation il y a rarement un juste milieu. Soit le physique a une importance capitale soit c’est bien moins important que lorsque l’on a une histoire avec une personne qui vit à proximité et que l’on peut donc voir souvent. En fait soit on s’attache en premier lieu à une image, soit c’est davantage l’aspect des affinités qui ressort. Dans les deux cas le plus important est d’entretenir la flamme et d’avoir un projet de vie avec une rencontre de prévue.

Comment rendre une personne amoureuse sans se voir souvent

Là est tout le dilemme ! En toute logique pour rendre une personne amoureuse il est indispensable d’échanger mais aussi de se voir fréquemment, c’est ici la base pour favoriser la complicité. Il est essentiel de bien se comprendre avec sa moitié et donc de mieux chercher à analyser son comportement. C’est un paramètre extrêmement complexe à élaborer lors de conversations téléphoniques et par messages, c’est tout simplement impossible car une incompréhension est très vite arrivée.

Cela ne signifie pas que lorsque l’on entretient une relation à distance il est impossible de faire en sorte que la personne que aime tombe amoureuse, ce que j’entends par là c’est simplement qu’il sera plus complexe de développer les sentiments sans voir la personne souvent.

Alors, il faut user d’autres stratagèmes pour que l’amour perdure. Par exemple, le fait de se voir au minimum 3 fois par semaine à la webcam va permettre de créer une forme de rapprochement. Forcément, on se sent plus proche de la personne que l’on voit et avec qui on peut discuter en live, plutôt que de quelqu’un avec qui il y a aura simplement un échange de sms, même si ces derniers se font en rafale.

Il est important de s’imprégner de son quotidien et de pouvoir entrer dans le monde de celui qu’on aime ou de celle qu’on aime. Il s’agit d’une phrase que je répète régulièrement mais qui a une importance considérable.

Alors il va de soi que vous allez devoir faire des efforts pour vous intéresser à ses passions, à ses gouts, à ce qu’il/elle apprécie ou déteste (oui ça va dans les deux sens !). Il faut montrer que l’on est bien sur la même longueur d’onde lorsqu’on n’a jamais vu son âme sœur. Cela va en effet renforcer les liens.

Enfin, il va de soi qu’il faut éviter au maximum les tensions. Lorsqu’on a la personne que l’on aime « sous la main » ou en tout cas qui vit à proximité, il arrive que l’on provoque des conflits pour avoir un moment de tendresse. Mais c’est à proscrire dans le cas d’une relation longue distance. Chaque moment de tension se transforme en doute et lorsqu’ils deviennent omniprésent la séparation guette. Evitez donc de vous disputer, et montrez plutôt à quel point vous partagez les mêmes centres d’intérêts. Votre histoire en sortira grandit et lorsque vous vous verrez pour la première ou lorsque vous vous reverrez la prochaine fois, ce sera comme dans un conte de fée.

 

Amicalement

Votre coach pour gérer une relation longue distance

Alexandre Cormont